Entoilage au papier kraft

Jacques nous explique la techniques de l’entoilage au papier kraft.

Preliminaires

Les outils

Les outils sont limités un cutter, une paire de ciseaux, un pinceau.

Le papier

Il s’agit bien du papier kraft (marque déposée), brun, avec les rayures caractéristiques, de 85gr par m2.

Le papier Kraft sèche vite, il faut donc tout préparer (découper tous les morceaux nécessaires) pour ne pas perdre de temps lors de la pose.

La colle

La colle est un savant mélange de 500gr de colle à tapisserie pour papier lourd et de 100gr de colle vinylique blanche.

La consistance du mélange doit être liquide, comparable à du yaourt à boire.

La préparation

Le revêtement au papier Kraft est un recouvrement qui rigidifie mais qui, en aucun cas ne saurait assurer seul la résistance de l’aile. L’état de surface fonction de la qualité de votre travail sera acceptable, mais il n’égalera jamais celui d’un tout plastique. A proscrire pour les planeurs hyper gratteurs.

L’aile doit être raidie par 3 baguettes principales ; Le bord d’attaque le ou les longerons, le bord de fuite. Pour un avion de début, le bord d’attaque et le bord de fuite seront en balsa de 100/10. Les longerons intrados et extrados seront en bois dur de 5mm. Pour un multi, Le bord d’attaque et le bord de fuite seront aussi en balsa de 100/10 alors que les longerons seront en tubes de carbone de diamètre 5mm.

A l’emplanture, les deux longerons seront reliés par du C.T.P. de 10/10 pour l’avion de début ou par de la mèche de Kevlar pour les multi. Les logements des servos seront creusés avant recouvrement de même que tous les autres logements et renforts pour fixations. L’aile doit être parfaitement poncée pour faire disparaître les différences de niveau. L’état de surface après recouvrement au papier Kraft sera fonction du soin apporté à la finition du noyau polystyrène de l’aile.

Avant l’entoilage, prévoir un dépoussiérage complet avec un aspirateur.

Mode opératoire

Trempage

La surface matte sera côté colle. Ne jamais entoiler l’intrados et l’extrados d’un même morceau.

Détremper les morceaux de papier Kraft en les plongeant entièrement dans l’eau, en veillant a laisser tremper les morceaux le même temps.

Egouttage

Egoutter chaque morceau de la même manière.

Encollage

Encoller le noyau en polystyrène des deux côtés, poser l’intrados en lissant, puis l’extrados de la même manière, avec un recouvrement de 1 cm au bord d’attaque. Prévoir un chevauchement de 15 cm à l’emplanture.

Ajustement

Laisser dépasser 5cm au bord de fuite et coller ensemble ces deux sur longueurs. Quelques coupes aux ciseaux pour réduire la tension, chasser les bulles, lisser les plis à la main ou avec le pinceau a colle et de la colle.

Emplacements délicats

Pour les saumons, ne pas tenter de tout recouvrir.

Finir en passant une légère couche de colle sur le papier Kraft.

Séchage

Pour le séchage, pendre bord de fuite en haut avec des pinces à linge pour faciliter la circulation de l’air autour de l’aile, ne pas mettre contre un meuble et ne pas accélérer le séchage avec un chauffage.

Finition

Ne pas entoiler les ailerons qui risquent de vriller.

Laisser 24 heures température 20°c,

Découper l’excédent, poncer au papier de verre le papier Kraft dépassant Prévoir à l’emplanture un renfort verre résine époxy d’une largeur de deux fois celle du fuselage. Laisser dans un local sec Jusqu’à la phase de peinture.

Légère couche d’enduit nitro-cellulosique (attention à ne pas traverser le papier) le séchage doit être instantané.

Léger ponçage pour supprimer les aspérités.

Peinture

Première couche de peinture qualité automobile au pistolet.

Les défauts apparaissent, les traiter selon vos habitudes avec des produits légers.

La tenue de la peinture étant importante, vous pouvez envisager des masquages avec des rubans adhésifs sans risque d’arrachage.

Une fois peintes, les ailes résistent aux intempéries (exemple championnat d’Europe en Suisse, 3 jours Sous l’eau).

Merci Jacques pour tes conseils pertinents et aussi Jean Claude pour la collection de photos

– par Jacques Vigot –

6 thoughts on “Entoilage au papier kraft

  1. Bonjour,
    Après avoir lu votre article,
    Je vai essayer le coffrage au papier kraft sur noyau roofmate d’une aile de planeur voltige de 1m50
    Comment réaliser les ailerons sans les vriller : doivent-ils être découpes après coffrage de l’aile toute entiere ou fabriqués à part et comment ?

    Merci pour cette précision

    Très cordialement

    André rutten

  2. Bonjour André, Il y a plusieurs manieres de faire, mais en regle generale, il vaut mieux éviter d’entoiler des ailerons avec du papier kraft séparément des ailes. C’est une garantie d’avoir des ailerons vrillés.

    Une méthode est de les « entoiler » a la fibre de verre sous presse, mais cela n’est généralement pas pratique si vous travaillez uniquement « bois et toile », ou « polystyrène, bois et toile ». C’est cependant la methode la plus sure si vos ailerons sont fins, longs et peu épais.

    La méthode a suivre pour utiliser le papier kraft est effectivement de détacher les ailerons après l’entoilage:
    – Insérez dans les noyaux en polystyrène des baguettes en balsa (au bois plus rigide si vous le désirez), qui seront assez larges pour découper les ailerons au milieu, et avoir assez de matériau pour créer les bons chanfreins
    – L’aile est a ce moment là toujours en une seule piece.
    – Entoiler au papier kraft comme décrit ci-dessus. Faites très attention a ne pas « croiser » les fibres du papier de l’extrados par rapport a l’intrados, vous allez vriller vos ailes si c’est le cas.
    – Une fois le papier kraft sec et les contours externes des l’ailes finis, détachez les ailerons en découpant au milieu des baguettes insérées auparavant. Une lampe halogène (pas trop près!) vous permettra de les retrouver au cas ou.

    Sur un planeur de voltige, cependant, je pense que la fibre de verre serait plus appropriée pour avoir des ailerons le plus rigide possible, car le papier kraft sur des profils peu épais ne done généralement pas la bonne rigidité.

  3. Bonjour
    je retrouve une vieille passion depuis plusieurs année je suis en train de refaire un planeur connu par des Anciens modélistes Un Dandy de chez Graupner Question
    Peux t’on connaitre les proportions de colle à bois et colle à tapisser afin d’encoller les ailes ,faut il laisser reposer les colles avant d’effectuer le travail
    Merci pour les Infos
    Bon Vol

    Sergio

  4. Bonjour Serge.

    Les proportions, même si nous n’utilisons pas l’entoilage au Kraft pour les ailes de planeur généralement trop fines, sont les suivantes.
    Pour 500g de colle a papier peint (le poids est pour de la colle préparée selon les indications du fabriquant), ajouter une bonne cuillère de colle blanche. bien remuer, laisser reposer quelques minutes.
    Nous avons l’habitude de préparer une grande quantité et de conserver le reste en bocal fermé hermétiquement.
    Amicalement.
    Jacques

  5. après un arrêt de 40 ans de modélisme
    je revient au source
    au bord de la retraite je me remet donc a l’entoilage papier kraft
    merci pour vos conseil
    j’étais un peu perdu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.